NEWS

Les vignobles Alain Chaumet

Une tradition familiale
Avril 2017

Les beaux jours reviennent et avec eux, le plaisir de découvrir (ou redécouvrir) le terroir français. Le week-end dernier j’ai eu la chance de me rendre à côté de Libourne, à Lalande de Pomerol très exactement. J’ai marché dans les vignes, visité les caves du château de l’Evêché et goûté aux vins de la maison Chaumet. Un délice! Les vignobles Alain Chaumet (du nom du papa), sont aujourd’hui exploités par Françoise (la maman) et Claire (la fille). Avec leur petite équipe majoritairement féminine elles ont à cœur de proposer un vin d’une grande qualité en alliant technologie moderne et tradition. J’ai pu déguster les vins du château de l’Evéché ainsi que du château Moulin de Sales…

Les vignobles Alain Chaumet, c’est 27 hectares de vignes qui produisent 4 vins :

  • Château de l’Evêché (AOC Lalande de Pomerol) : Les vignes sont cultivées sur un sol argilo-calcaire et le mélange des cépages de Merlot (60%), Cabernet Sauvignon (30%) et Cabernet Franc (10%) est élevé pendant 12 mois dans des barriques de deuxième année ce qui lui confère un arôme plus boisé. 3 années sont actuellement disponible, 2009, 2010 et 2012. Le premier est à boire dans les 3 ans, tandis que les deux autres peuvent être dégusté dès à présent mais atteindront leur apogée respective d’ici 5 et 3 ans.
  • Château Moulin de Sales (AOC Lalande de Pomerol) : Les vignes sont cultivées sur un sol sableux-graveleux et le mélange des cépages de Merlot (80%), Cabernet Sauvignon (18%) et Cabernet Franc (2%) est élevé pendant 12 mois dans des barriques neuves. 2 années sont actuellement disponible et peuvent être dégustées dès à présent, 2010 vin de garde qui atteindra son apogée en 2021 et 2012 qui atteindra la sienne d’ici 2 ans.
  • Château Lamarche (AOC Montagne Saint-Emilion) : Tout comme le Moulin de Sales, le sol nourrissant ces vignes est sableux-graveleux mais ces 2 vins sont radicalement différents dû au mélange des cépages, on retrouve 45% de Cabernet Franc et 35% de Merlot! L’autre différence c’est l’élevage dans des cuves en ciment. Et comme les années se suivent mais ne se ressemble pas, le 2014 sera à déguster de préférence dans 1 an alors que le 2015 peut être ouvert dès aujourd’hui.
  • R’osez j’adore (AOC Bordeaux) : ce vin au nom qui en dit long sur la maison Chaumet est produit part les vignes de Montagne Saint-Emilion. Il est à consommer dès cet été, bien frais!

Bien entendu pouvoir apprécier un vin de garde dans plusieurs années il est indispensable que celui-ci soit conservé dans une bonne cave à vin avec une hygrométrie maitrisée et une température stable d’environ 14°C.

Les vignobles Alain Chaumet

Comme beaucoup de vignobles français, l’amour du vin est transmis depuis des générations. Pour la famille Chaumet, tout a commencé en 1852.

C’est en 1995 qu’Alain Chaumet reprend l’exploitation avec une passion qui l’a poussé à moderniser les équipements et surtout à proposer ses vins aux particuliers. Il forme alors un jeune de 14 qui deviendra le maître de chai du domaine à sa mort en 2008.

Il y a donc presque 10 ans que Françoise Chaumet a pris les commandes avec la volonté de développer ce nom en mémoire de son époux et pour le futur de sa fille. Pari réussi car aujourd’hui  les 2 femmes font découvrir au monde entier leur vin avec une joie communicative. Et comme il ne faut pas s’arrêter en si bon chemin elles continueront à perpétuer la tradition tout en se dirigeant vers une agriculture raisonnée avec toujours à cœur d’améliorer leur vin.

Infos pratiques :

Organisation de visite et de dégustation au château (seul, ou en groupe jusqu’à 50 personnes)

portes ouvertes les 17 et 18 juin (on vous en dira plus)

site : www.vignobles-chaumet.com

mail : vignobles.chaumet@wanadoo.fr